Guérisseurs… magnétiseurs… de quelle « guérison » s’agit-il ?

Partons d’un cas concret : une jeune fille de 22 ans, vient me voir : elle se plaint d’un état dépressif, d’étranges sensations la nuit, d’une difficulté à prier malgré sa foi vive en Jésus-Christ. Elle avait consulté un médecin qui l’avait trouvée en bonne santé, sans aucune trace de troubles organiques ou nerveux. Elle n’avait pas non plus connu d’épreuves traumatisantes ni de déception sentimentale. Ses parents et frères et sœurs sont en bonne santé et aucun membre de la famille n’a été dépressif.

En parlant avec elle, elle s’est souvenu que, jeune scolaire, elle manquait d’appétit : sa mère l’avait conduit pendant six mois environ chez un magnétiseur qui lui avait imposé les mains, à raison d’une « séance » par semaine. La jeune fille se rappela que ses difficultés avaient commencé à cette époque. Il n’était pas nécessaire de chercher plus loin la cause de son état : il résultait d’une influence maléfique : une simple prière de délivrance fit disparaître les troubles en question ce qui était une vérification de leur origine occulte.

Comment expliquer ce phénomène ?

Tout d’abord, une imposition des mains par un guérisseur (ou par un « maître reiki ») provoque un soulagement quasi instantané : ce ne peut être un effet « naturel » (cela prend du temps…), ce n’est pas un miracle… l’origine ne peut être que préternaturelle. Ce qui cause problème, c’est le caractère instantané et systématique de cette « guérison » qui, le plus souvent, ne dure pas, ainsi que l’apparition de troubles à un autre niveau.

Que s’est-il passé : le démon a pouvoir sur le corps (affectivité, psychisme…) et il est très capable de vous procurer un soulagement corporel (mal de dos ou autre…) mais il prend une emprise au niveau psychisme et spirituel et on se retrouve en dépression, agressif avec l’entourage, dégoûté de la prière… et cela peut durer des semaines et des mois ! Je suis tout à fait d’accord avec le Père Pascal Haegel… « ce n’est pas parce que ça marche (temporairement…) que c’est forcément bon ».

J’ai l’expérience de dizaines de cas de ce genre, dont l’origine occulte était certaine, puisque les troubles ont disparu après une simple prière de délivrance.

De même, pour ceux qui « font passer le feu » des brûlures, en l’accompagnant d’une « prière » : un paysan de l’Ariège m’a donné la « prière » en question : « Feu, feu, passe… comme Judas est passé dans le jardin pour trahir Notre Seigneur » et d’autres du même genre invoquant Judas !

Attention aux « thérapies alternatives » et aux thérapeutes qui ont un discours sur les « énergies »… Il y 80 % de charlatanisme et 20 % d’occulte ! Et aux ostéopathes qui se font initier au « reiki » et l’utilisent dans leurs soins. Toutes ces « pratiques » et « soins » ne sont pas neutres ! (1)

Texte transmis par le Père Jean-Régis FROPO, exorciste, Toulon

(1) Le Reiki, JM. Verlinde, Ed. Bénédictines  2010

100 questions sur les nouvelles religiosités, JM. Verlinde, Saint Paul,  2007

Nouvelles croyances : thérapies alternatives,   Denis Lecompte, Bertran Chaudet,  Sarment Jubilé  2008

4 thoughts on “Guérisseurs… magnétiseurs… de quelle « guérison » s’agit-il ?”

  1. Bonsoir Étincelle

    Vous posez là une bonne question à laquelle il n’est pas facile de répondre.
    S’il s’agit de magie noire, il est évident qu’on risque d’en être affecté.
    S’il s’agit de quelqu’un qui fait votre thème astral à votre insu, c’est peu probable que vous en ayez des retombées !
    S’il s’agit de médiumnité sur une photo, en principe c’est plutôt la personne qui apporte la photo qui se fait « sonder »…

    Dans tous les cas de figure, quand des « travaux » sont présumés, il faut faire une prière de protection, pour demander à Jésus de vous protéger, et une prière pour couper tout lien négatif entre vous et la personne qui agit.
    Vous trouvez cette prière « pour le combat spirituel » à l’onglet « occultisme » (sous le titre du blog) de ce blog.

    Il s’agit donc moins d’une prière de délivrance à recevoir, à moins que vous n’ayez des symptômes de perturbation précis, qu’un combat spirituel à mettre en place, notamment quand la personne est proche.
    Mais en principe, une personne qui prie chaque jour, vit des sacrements, et se trouve dans la grâce de Dieu, est déjà en état de résistance.

    Bien amicalement.

  2. Bonsoir Père

    à propos de magie blanche, j’aurais aimé savoir s’il est nécessaire de faire une démarche personnelle de délivrance lorsqu’une personne, à votre insu,fait sur vous ce qu’elle appelle un « travail » (à partir de photos, afin de voir ce que votre avenir vous réserve etc…mais j’ignore en quoi cela consiste ) et si cela peut affecter votre vie dans tous les domaines (psychologiques , spirituels , humains, matériels…).Je vous remercie pour votre réponse.
    M

  3. Bonsoir Béatrice,

    Hélas vous avez raison. L’Église paye au prix fort son refus de regarder de près ces choses, et son absence de parole claire à ce sujet.

    Certains textes mis en ligne sur ce blog ont été repris dans une brochure éditée par les Éditions de l’Emmanuel, « Occultisme, danger! », et publiée à des dizaines de milliers d’exemplaires.

    Nous sommes plusieurs en France à faire des conférences publiques sur ces questions, en nous déplaçant.

    J’ai donné des formations dans le Centre Spirituel dont j’avais jusqu’à présent la responsabilité.

    Il m’arrive d’être appelé par des services de formation permanente pour donner des journées de formation à de futurs prêtres, au séminaire, ou encore de rencontrer des jeunes prêtres après quelques années de ministère, pour répondre à leurs besoins à partir de leurs expériences de terrain.

    C’est peu de choses par rapport à ce qu’il faudrait faire. Pourtant la situation est meilleure aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a vingt ou trente ans.

    Je reste à votre disposition.
    Bien cordialement.
    P. Auzenet

  4. Bonjour,
    Je suis complètement d’accord avec vous. J’accompagne des personnes qui sont touchées par l’occultisme. OU je rencontre de « très bons chrétiens qui pratiquent ces pratiques – guérisseurs- magnétiseurs -« . Et lorsqu’on les met en garde contre de telles pratiques, ils ne veulent pas y croire, car ils pensent que c’est un don de Dieu. L’une m’a révélé : « lorsque j’en ai parlé en Confession, le prêtre ne m’a pas mis en garde contre le magnétisme, un autre : « un prêtre vient me consulter ! ».
    Comment convaincre ces personnes du danger de telles pratiques ?
    Dans l’Eglise Catholique, une formation est-elle prévue pour les laïcs ? Des livres ?
    Merci de votre réponse.
    Fraternellement,
    B. Malleron

Les commentaires sont fermés.