Appel pour soutenir le site www.infovassula.ch et Maria-Laura Pio

Voir sur le blog de Maria-Laura Pio

http://www.infovassula.ch/laporteetroite.htm

Ce site est menacé de disparition par deux avocats belges mandatés par Mme Ryden, laquelle a des moyens considérables pour faire fermer les sites qui la gênent.

De quel droit empêcher la liberté d’expression et la saine critique ?

Vous pouvez trouver toutes informations sur ce site.

6 thoughts on “Appel pour soutenir le site www.infovassula.ch et Maria-Laura Pio”

  1. Le référenceur des meilleurs sites catholiques francophones

    ATTENTION AUX MESSAGES DE VASSOULA

    Ce qui suit est tiré du site :

    http://www.infovassula.ch/tlighome_fr.html

    TEMOIGNAGE 1

    Ma mauvaise expérience avec les messages de la VVD et les raisons pour lesquelles j’ai créé ce site

    Par María Laura Pio

    Jusqu’en 1996, je vécus à Genève (Suisse), à une cinquantaine de kilomètres de la région de Lausanne, où Vassula vivait à l’époque. Je suis catholique depuis ma naissance et j’ai toujours voulu vivre une vie fidèle à l’Evangile. Lorsque je vivais à Genève, j’étais très active dans ma paroisse comme catéchiste bénévole pendant que je finissais mes études universitaires.

    En 1993-94, mon directeur spirituel me présenta à Mme. G., qui soutenait très activement Vassula. Elle fut la première personne qui me parla de Vassula et me donna le premier volume des messages. Elle m’invita aussi à la conférence de Vassula au Conseil Oecuménique des Eglises (COE).

    Les messages de la Vraie Vie en Dieu (VVD) me sembrèrent un peu étranges, mais comme je n’avais jamais lu de révélations privées auparavant, je maintins un esprit ouvert. Après la conférence de Vassula au COE, je sentis beaucoup d’enthousiasme et achetai les volumes suivants. En lisant les messages, pour la première fois, je sentis que Dieu m’aimait vraiment (le principal thème du premier volume est l’Amour de Dieu).

    A ce point, je priai Dieu de me donner un signe. Comme j’étais allée à la conférence avec ma mère, je priai que ma mère me confirme l’authenticité des messages. Et elle le fit: immédiatement après la conférence, elle avait été positivement impressionnée par Vassula. Cependant, après avoir lu les livres, elle devint sceptique. Mais je ne pris pas ce changement d’opinion comme faisant partie de la réponse de Dieu… (Aujourd’hui, je ne demande plus à Dieu de me donner des signes; non pas que Dieu ne réponde pas – Il répond toujours aux prières – mais parce que nous avons tendance à voir des signes partout et à les interpréter comme nous le voudrions…).

    Je devins rapidement dépendante des messages. Ce que je veux dire par « dépendante » est que je sentais le besoin de les lire tous les jours. Je commençai à croire que la volonté de Dieu pour moi était de lire et diffuser les messages. Mme. G. m’avait donné environ 20 livres de la version française des messages pour distribuer à mes amis. Je commençai à diffuser les messages. Je n’avais jamais fait une chose de ce genre auparavant. Les messages répètent constamment que la seule chose que Dieu nous demande est de diffuser les messages de la VVD, et ainsi le monde sera sauvé.

    A cette époque-là, j’étais aussi active dans une association qui luttait contre la pornographie adulte et enfantine. Je l’avais toujours considéré comme un devoir chrétien, mais après avoir lu la VVD, je commençai à le voir comme un travail futile, et j’évitai les réunions de l’association pour pouvoir avoir plus de temps à disposition pour diffuser les messages. Je ne lisais plus l’Evangile, car j’étais arrivée à croire que les messages étaient supérieurs à la Bible, parce que c’était JESUS qui nous parlait MAINTENANT.

    Comme je le découvris rapidement, la plupart des personnes qui lisaient les messages se sentaient comme moi. Mme. G. me dit en une occasion, qu’elle lisait les messages tous les jours, et quand elle avait un peu de temps libre à disposition, elle l’utilisait pour recommencer à lire le premier volume.

    Après 3-4 mois de VVD, mon comportement avait suffisamment changé pour que mes parents le remarquent. J’étais devenue incapable d’accepter la plus minime critique de Vassula et avais de fréquentes et terribles discussions avec ma mère. J’étais aussi devenue très sensible à tout et je pleurais souvent. Je me sentais coupable quand l’envie me manquait de lire les messages. Je ne regardais plus la télévision, ni lisais des romans, comme je le faisais auparavant. Quand j’avais l’occasion de partir en vacances, j’essayais toujours d’aller dans un monastère pour une retraite (avec mes livres de la VVD, bien sûr). Je n’acceptais les invitations d’amis que si je pensais avoir l’occasion de diffuser les messages.

    Au bout de 8-9 mois de ce nouveau train de vie, ma mère me défia de rester une journée entière sans lire les messages. Je lui répondis que je pouvais rester un mois entier sans les lire. Et je le fis. Je me sentis coupable. Il me semblait entendre une voix intérieure qui me disait qu’en agissant ainsi, je désobéissais à Dieu. Mais je raisonnai que je ne le faisais pas parce que je pensais que les messages étaient faux, mais parce que j’aimais ma mère et que c’était une manière de la convaincre que la VVD était une bonne chose.

    De toutes façons, je me sentis coupable pendant toute cette période, mais je continuai à prier Dieu de m’aider. Je commençai à lire Sainte Thérèse d’Avila et Saint Jean de la Croix, et leur profond mysticisme fut étonnamment rafraîchissant. Je me sentis aussi soulagée de ne pas avoir à lire la VVD tous les jours (bien que je n’aimais pas le reconnaître).

    Arrivée à la troisième semaine « d’abstinence » de la VVD, Dieu me donna la force et la clarté d’esprit pour observer ce qui m’était arrivé au cours des derniers mois. Pour la première fois, je doutai VRAIMENT de l’authenticité des messages. Je priai Dieu de me montrer la Vérité à propos de la VVD.

    Au bout du mois d’abstinence, je recommençai à lire les messages. Mais cette fois, les contradictions entre la VVD et l’Evangile me sautaient aux yeux. A un point, j’arrêtai de lire la VVD. Moins d’une année après, la Notification fut publiée.

    Comme conséquence de ma croyance dans les messages, j’expérimentai des sentiments de culpabilité et d’angoisse pendant presque deux ans, car bien que je ne croyais plus à l’authenticité des messages, je m’étais fait un lavage de cerveau pour croire le contraire. J’avais l’impression que je ne pouvais plus avoir confiance en Dieu, ni en l’Eglise, ni en moi-même. Je me sentais profondément trahie par les prêtres qui ne m’avaient pas mise en garde ou – pire – qui m’avaient encouragée à lire la VVD sans l’avoir lue eux-mêmes! (Mon directeur spirituel était l’un de ceux-là…). Je demandais continuellement à Dieu pourquoi Il avait laissé que je me fourvoie de la sorte, quand je ne faisais que Le chercher.

    Pendant un temps, j’expérimentai l’impossibilité de prier Jésus, parce que les messages de la VVD (comme n’importe quelle autre fausse révélation) changent la perception que l’on a de l’Image et de la Personnalité de Jésus. Quand je pensais à « Jésus », l’image qui se présentait dans mon esprit était celle du Jésus-auteur-de-la-VVD, qui condamne ceux qui ne croient pas à l’authenticité des messages (même si l’Eglise enseigne que les révélations privées non-approuvées ne doivent pas être considérées comme authentiques, ni être lues ni diffusées). Mais à travers la prière, Dieu-Père restaura en moi l’Image de Son Fils.

    Je concluerai en disant, qu’ayant vécu une adhésion inconditionnelle à une révélation privée non-approuvée comme la VVD, je peux témoigner combien elle peut détruire l’âme. La VVD semblait ne contenir aucune erreur (quelques théologiens et prêtres croient en ces écrits). Tout semblait fidèle à l’Evangile, aux enseignements de l’Eglise, au Pape. Je semblais avoir développé une foi et un esprit de prière plus profonds. Mais le tout était construit sur le sable. Si la révélation privée n’est pas authentique et vous choisissez d’y croire malgré tout, elle vous détruira spirituellement.

    Cette expérience m’a enseigné l’importance d’écouter les mises en garde et recommandations de notre Eglise. Elle me montra également comment la chasse au surnaturel, au prodige, peut mettre en danger l’âme et se transformer en une insidieuse fossoyeuse de la Foi. Elle m’aida aussi à comprendre d’une nouvelle manière les paroles de Jésus à Saint Thomas: « Heureux ceux qui croient sans avoir vu » (Jean 20, 29).

    Je mis plus de six ans à me remettre entièrement de cette expérience. Et j’avais lu les messages pendant huit mois seulement… Cependant, je ne la regrette pas. Cette terrible désillusion et souffrance furent utilisées par Dieu pour me montrer Son vrai Amour pour nous – qui est inconditionnel – et me porta spirituellement à une Foi plus profonde et authentique, basée sur la simplicité de l’Evangile et la confiance en Dieu et en Son Eglise.

    Plusieurs années après ces faits, certaines circonstances me firent réaliser que je ne pouvais me taire sur ce qui m’était arrivé. C’est la raison d’être de ce site. Comme le site officiel de la Vraie Vie en Dieu (www.tlig.org) est tout à faveur de l’authenticité des messages, mon site s’intéresse aux éléments négatifs et aux erreurs qui peuvent se trouver dans ces écrits et qui doivent être clarifiés. Les éléments positifs contenus dans les messages ne sont pas niés.

    Je désire placer ce site sous le patronage de Saint Antoine de Padoue. Saint Antoine reçut une solide instruction comme théologien, et rejoignit ensuite l’ordre à peine fondé des Franciscains. Il sauva de nombreuses âmes et suscita des conversions à travers sa prédication et son style de vie, caractérisés par la simplicité, le sens de la justice, la pauvreté et l’humilité. En un temps de grande corruption dans le clergé, il fut confronté à l’hérésie Cathare, dont les suiveurs menaient une vie moralement irréprochable. Saint Antoine dut faire face à la difficulté de faire comprendre les erreurs profondes des Cathares malgré (et sans nier) leur « bon fruit ».

    Puisse Saint Antoine de Padoue intercéder pour que nous nous maintenions fidèles à Dieu-Père et que nous puissions Le glorifier dans nos vies.

    Maria Laura Pio

    Suisse

    Vous pouvez écrire à María Laura à l’adresse suivante: maria31x@yahoo.com

    TEMOIGNAGE 2 – Mai 2005

    Un témoignage impressionnant écrit le 12 mai 2005

    Par Javier López

    Ma relation avec la Vraie Vie en Dieu (VVD) a duré presque 5 ans. Comme c’est le cas pour la plupart des choses que j’entreprends, j’aime m’impliquer le plus possible. Dans le cas particulier, je me suis impliqué au point de devenir le « webmaster » de la version espagnole du site officiel de la VVD. Tout commença avec un livre qu’un proche me prêta à un moment où j’étais particulièrement sensible d’un point de vue spirituel, car mon frère venait à peine de mourir. Toute ma vie j’avais été catholique, mais j’étais peut-être un peu lassé et j’avais sombré dans une sorte de monotonie ennuyeuse. Je crois qu’en ce temps-là, je n’appréciais même pas le fait que Jésus soit vivant dans l’Eucharistie. Je crois que mon problème fondamental était que je ne connaissais pas l’amour de Dieu par d’autres sources ou par expérience propre, et dans les messages de la VVD – surtout dans le premier volume – on en est impregné.

    Quand je lisais les volumes de la VVD, je m’émerveillais que Jésus continue à parler aujourd’hui d’une manière si intime; je croyais qu’Il s’était tu il y a bien des siècles. Au début, il me semblait impossible que ces messages puissent être authentiques, mais quand j’ai lu qu’il y avait eu beaucoup de conversions et que des prêtres renommés leur donnaient leur aval, j’ai laissé tomber tous mes préjudices jusqu’à rester entièrement pris par les messages.

    J’ai commencé à me lier avec de nombreuses personnes engagées en faveur des messages, et à un certain moment ils absorbaient toute ma vie. Même pendant les vacances, je ne lisais rien d’autre! J’ai arrêté d’assister à la messe quotidienne (contrairement à mon épouse), mais sans que cela m’importe, car je m’excusais moi-même en pensant que j’étais en train de collaborer directement à la plus grande oeuvre de Dieu, et que le bon Dieu certainement me comprendrait et me justifiquerait.

    Je crois que je n’avais pas d’autre thème de conversation; Je n’arrêtais pas de voir des démons dans les personnes qui attaquaient Vassula; Les Notifications ne me disaient rien, et ainsi de suite. J’essayais même de faire le théologien pour la défendre! Mes parents me semblaient stupides parce que les messages ne leur disaient absolument rien.

    Tout commença à changer quand j’ai par hasard connu un prêtre qui, avec beaucoup de patience et sans jamais disqualifier les messages, m’instruit sur l’Esprit Saint. Il réussit à me faire lire de grands mystiques, comme Saint Jean de la Croix et d’autres livres de spiritualité. Peu à peu, je me suis distancé des messages et j’ai commencé à devenir plus critique et à réfléchir sur beaucoup de choses, comme par exemple ce qu’était l’obéissance inconditionnelle à l’Eglise. Dans les groupes de prière, je voyais quelque chose que je n’aimais pas beaucoup: les messages étaient mis sur le même pied d’égalité que les citations bibliques!

    Tout d’un coup, une chose sur laquelle je n’avais jamais douté – la situation matrimoniale de Vassula – commença à me ronger. Comment se pouvait-il qu’une personne appelée à une si grande mission puisse se trouver dans une situation aussi peu claire? J’avais vu que lors de la convention de la VVD en Terre Sainte, il y avait eu des célébrations et communions eucharistiques oecuméniques sans les authorisations de l’Eglise Catholique. J’avais connu Vassula personnellement, ainsi que de nombreux détails sur sa vie. Je me demandais comment il était possible qu’elle ait une si grande peur de souffrir des agressions physiques à l’occasion des meetings? Je voyais là un manque de confiance dans le Seigneur et une contradiction avec les messages.

    Je me suis souvenu d’autres nombreuses personnes qui ont un grand charisme à l’intérieur de l’Eglise et qui voyaient de graves erreurs dans les messages de Vassula, et à qui je n’avais pas fait attention. Je me suis vu comme un intrépide aventurier. La Sainte Eglise Catholique a ses propres commissions et congrégations pour décider sur l’acceptabilité des phénomènes extraordinaires. Qu’étais-je en train de faire à mon risque et péril en adhérant à un chose sur laquelle planaient tant de doutes? C’est ainsi que, d’un jour à l’autre, j’ai décidé de me débarrasser de tous les messages et commencer vraiment une Vraie vie en Dieu dans Son Eglise, et je rends grâces à Dieu et à son Esprit Saint de m’avoir guidés. Plusieurs années sont passées depuis, et je ne regrette pas ma décision; je sens que j’ai grandi spirituellement, je me suis rendu compte de beaucoup de mes carences et je n’ai jamais plus senti la nécessité de lire ces messages.

    Javier López

    Espagne

    Vous pouvez écrire à Javier à l’adresse suivante: exvassula@yahoo.es

    TEMOIGNAGE 3 – Octobre 2005

    Le témoignage d’un expert en New Age: « Il ne suffit pas d’être bon et bien-intentionné »

    Par Michael Prabhu

    Michael Prabhu est un catholique expert en New Age, qui vit à Chennai en Inde. L’un des pionniers du Renouveau Charismatique Catholique en Inde, il se consacre à présent entièrement à l’étude des idées, techniques et activités New Age, qui fréquemment infiltrent les paroisses et institutions catholiques. Son travail a été reconnu par diverses lettres d’Evêques et Cardinaux, de la Conférence Episcopale indienne et du Nonce Apostolique. Il a contribué à une meilleure compréhension dans son pays du document « Jésus-Christ le porteur d’eau vive – Une réflexion chrétienne sur le Nouvel Age » publié en 2003 par la Conseil Pontifical de la Culture et le Conseil Pontifical pour le Dialogue Interreligieux.

    J’ai été l’un des premiers « fans » de Vassula en Inde, et je l’ai présentée au moyen d’enregistrements vidéo à des amis de Goa, Mangalore et autres villes. Aujourd’hui, certains d’entre eux sont des promoteurs de la mission et des écrits de Vassula. Vers l’année 1999, j’ai traversé la moitié du pays pour pouvoir l’écouter personnellement lors de ses réunions à Cochin et Goa.

    L’Eglise et le Renouveau Charismatique de Goa avaient conseillé aux catholiques authentiques de ne pas se rendre aux réunions de Vassula, mais beaucoup y allèrent quand même, et moi aussi. Mon argument était qu’elle ne commettait pas d’erreurs doctrinales dans ses enseignements, et qu’elle encourageait certaines dévotions catholiques, et par conséquent les mises en garde n’étaient pas importantes. Je pensais également que « l’oecuménisme » qu’elle prêchait était juste, et que toutes les dénominations religieuses devaient se réunir en accord avec la prière de Jésus « pour que tous soient un ».

    Bien sûr, j’avais entendu que certaines autorités du Vatican avaient exprimé des doutes très sérieux sur elle, mais j’ai aussi noté que plusieurs prêtres catholiques de renom, y compris ceux associés à d’autres voyants, la soutenaient. Ils ne pouvaient pas se tromper, n’est-ce pas? Après tout, l’Eglise s’était toujours montrée lente et sévère avec les voyants et les prophètes. Et puis, ma propre conversion d’une forme d’hindouisme au catholicisme, n’était-elle pas liée de près aux révélations privées?

    Jusqu’à quelques mois auparavant, j’avais utilisé ma plume pour défendre Vassula. J’ai alors reçu de l’information écrite par de bons catholiques, et de l’information actualisée sur ce que les autorités vaticanes disaient, et je me suis proposé de tout lire objectivement.

    Je n’ai pas eu besoin de beaucoup de temps pour voir la lumière. Je désire que cette lettre soit brève, alors j’éviterai de longues explications et les références à la Bible et à l’enseignement de l’Eglise. Je voudrais néanmoins dire que mes études approfondies m’ont démontré que, malgrè ses faiblesses, l’Eglise ne s’est jamais trompée en matière de credo et de doctrine. Et je me suis rendu compte que Vassula commettait précisément ces erreurs-là.

    Peu importe que le 99.99999% de ses enseignements soient bons, utiles, édificants même pour la foi. C’est le 0.00001% d’erreur qui importe.

    Je pus voir que l’oecuménisme qu’elle propose n’est pas celui que l’Eglise envisage. Il serait en fait nuisible pour l’Eglise apostolique et sacramentale. Je pourrais faire d’autres observations, mais je voudrais m’arrêter ici, parce que je ne ferais que répéter ce que d’autres ont déjà dit.

    Pour conclure, je voudrais préciser que je ne condamne pas Vassula entièrement. Je crois que c’est une personne bonne et bien-intentionnée. Mais il ne suffit pas d’être bon et bien-intentionné. N’importe quel catholique ou chrétien, y compris mon ministère (dans lequel je me consacre à dénoncer les erreurs du New Age), peut se tromper, même avec la meilleure des intentions, et c’est pour cela qu’il doit se soumettre aux autorités du Magistère de l’Eglise.

    Michael Prabhu

    Inde

    Vous pouvez écrire à Michael Prabhu (si possible en anglais) à l’adresse suivante: michaelprabhu@vsnl.net

    ou vous pouvez visiter son site Internet sur le Nouvel Age: http://www.ephesians-511.net

    TEMOIGNAGE 4 – Octobre 2005

    Le témoignage d’une mère

    Par María Isabel Pérez de Pio

    Je crois qu’il est important que je présente mon expérience personnelle avec Vassula pour éclairer quelques points. J’ai vécu à Genève (Suisse) pendant 18 ans et j’ai ainsi pu connaître Vassula à ses débuts, une personne charismatique, à travers de ma fille qui était une inconditionnelle de ses écrits. Alors qu’elle étudiait à l’université, ma fille commença à s’intéresser aux messages de la « Vraie Vie en Dieu » suite à un conseil de son Directeur Spirituel qui, bien qu’il n’ait pas lui-même lu les messages de Vassula, l’encouragea fortement à les lire.

    J’ai deux enfants: une fille et un garçon, qui est aujourd’hui prêtre. Depuis qu’ils étaient très jeunes, j’ai pris l’habitude de leur lire l’Evangile quotidiennement et de le commenter. Quand ma fille commença à lire les messages de Vassula, la première chose qu’elle abandonna fut notre réunion familiale de lecture de l’Evangile. Elle nous disait que lire les messages de Vassula était comme lire l’Evangile. Vassula même recommandait à ceux qui lisaient ses écrits, de mettre leur propre nom à la place du sien, comme s’il s’agissait d’une révélation personnelle de Jésus à chaque lecteur.

    Au cours de ces premières années, ces messages de « Jésus » étaient apocalyptiques et souvent disaient que « l’abomination de la désolation » (Mc 13;14) était dans l’Eglise. Par la suite, et probablement à cause de la résistance qu’elle rencontrait dans l’Eglise, le discours changea sans que « Jésus » ne donne aucune explication à ce propos.

    Le caractère de ma fille changea. Elle passait plus d’une heure chaque jour fermée à clef dans sa chambre à lire les messages. Elle commença à s’éloigner de la famille, qui essayait de lui faire voir que les seules choses certaines étaient l’Evangile et la Doctrine de l’Eglise. Ce furent des années très difficiles pour nous tous, et pour elle avec les effets semblables à ceux que produisent les sectes.

    Finalement, grâce à Dieu, elle put voir clair et maintenant elle consacre una partie de son temps à mettre en garde sur ces messages, qui à première vue semblent bons, mais qui au fond sont très dangereux. En ces moments où faux prophètes et fausses doctrines font légion, nous devons plus que jamais nous accrocher à la seule chose de sûre que nous ayons: la Révélation que Jésus nous a laissée.

    Maria Isabel Pérez de Pio

    Argentine

    María Isabel est la mère de Maria Laura Pio, qui créa ce site. Ce témoignage a été publié pour la première fois dans l’hebdomadaire catholique « Cristo Hoy », qui se distribue dans la plupart des paroisses d’Argentine.

  2. Il ne s’agit pas de persifler, mais de faire un discernement personnel en ayant à coeur de se soumettre au discernement de l’Eglise Catholique après celui de l’Eglise de Constantinople qui a « relette » Vassula Ryden et l’Eglise de Chypre qui récemment l’a traité d’hérétique !!!

  3.  » Celui qui n’aime pas ses ennemis ne peut connaître le Seigneur ni la douceur de l’Esprit Saint »
    Saint Silouane

    Matthieu 7:1
    Ne jugez pas pour être jugé

    Le jugement que vous portez contre les autres sera aussi porté contre vous. La mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous.

    Qu’as-tu à regarder la paille dans l’oeil de ton frère,alors que la poutre qui est dans ton oeil, tu ne la remarques pas?

    Comment vas-tu dire à ton frère laisse moi retirer la paille de ton oeil, alors qu’il y a une poutre dans ton oeil à toi? Esprit faux! Enlève d’abord la poutre de ton oeil, alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l’oeil de ton frère

    « Que celui qui a des oreilles entende »

  4. Dans l’article de Maria, il est dit que le statut de mystique est mis en cause ,voyons ce que dit le statut de « mystique ».
    Cette voie vers Dieu, est être en contact avec le divin. Un mystique s’oublie et pense à l’autre, cherche la bonté et pousse avec l’énergie toute âme à s’élever vers la libre harmonie, il est patient et oublie sa propre volonté.

    Cette voie vers Dieu a plusieurs axes:
    la voie purgative, qui dispose l’esprit à apprendre la vraie sagesse;
    La voie illuminative, qui par la réflexion éclaire l’esprit un embrasement de l’Amour;
    La voie unitive par laquelle l’esprit par Dieu seul qui l’élève est dirigé au-dessus de toute raison , de tout intellect, de toute intelligence
    Hugues de Balma, Theologia mystica

    C’est au moyen age que s’impose véritablement la mystique de l’Union à Dieu,par amour, avec la grâce du Christ.Saint Bernard de Clairvaux au 12è siècles, puis Saint François d’Assise et Catherine de Sienne au XIV ne cesseront de crier les exigences de DIEU.
    L’itinéraire ascétique sera au centre de la mystique de Saint Jean de la Croix : l’Abandon à Dieu.

    Ce texte donne aux lecteurs,la possibilité de réfléchir au « statut de mystique » et en déduira lui-même si celui-ci correspond aux outrages prétendus? Serait-ce Dieu en personne qui aurait poussé la mystique à mettre en doute les articles de Maria et lui faire un mauvais procès?

    Dans la note no4 en bas de la page, nous pouvons lire:
    « Significative est la phrase avec laquelle commence la lettre rédigée par les avocats belges
    Un dialogue divin contenant de nombreux messages destinés à promouvoir la réunification de Eglises chrétiennes SOUS L’AUTORITE DU PAPE ET LA FONDATRICE DE LA FONDATION, autrement dit la mystique.
    Nulle part nous n’avons vu cette déclaration du Pape . Benoît XVI qui lui a donné la Notification de 1985 et celle de la CDF du Cardinal Levada, mettent en cause ses écrits et ne conseillent pas aux catholiques de suivre ses enseignements.
    Que penserait la CDF et Benoît XVI, si ils lisaient cette déclaration?

    « Veille à tes pensées, elles éclairent, comme elles obscurcissent le monde.

    Tout incendie commence par une étincelle
    Celui qui brûle
    Comme celui qui irradie
    Celui qui nous éveille
    Comme celui qui détruit.

    Texte du Père Séraphin ( Jean Yves Leloup)

    Prions pour Maria.

  5. Dans l’article de Maria, il est dit que le statut de mystique est mis en cause ,voyons ce que dit le statut de « mystique ».
    Cette voie vers Dieu, est être en contact avec le divin. Un mystique s’oublie et pense à l’autre, cherche la bonté et pousse avec l’énergie toute âme à s’élever vers la libre harmonie, il est patient et oublie sa propre volonté.

    Cette voie vers Dieu a plusieurs axes:
    la voie purgative, qui dispose l’esprit à apprendre la vraie sagesse;
    La voie illuminative, qui par la réflexion éclaire l’esprit un embrasement de l’Amour;
    La voie unitive par laquelle l’esprit par Dieu seul qui l’élève est dirigé au-dessus de toute raison , de tout intellect, de toute intelligence
    Hugues de Balma, Theologia mystica

    C’est au moyen age que s’impose véritablement la mystique de l’Union à Dieu,par amour, avec la grâce du Christ.Saint Bernard de Clairvaux au 12è siècles, puis Saint François d’Assise et Catherine de Sienne au XIV ne cesseront de crier les exigences de DIEU.
    L’itinéraire ascétique sera au centre de la mystique de Saint Jean de la Croix : l’Abandon à Dieu.

    Ce texte donne aux lecteurs,la possibilité de réfléchir au « statut de mystique » et en déduira lui-même si celui-ci correspond aux outrages prétendus? Serait-ce Dieu en personne qui aurait poussé la mystique à mettre en doute les articles de Maria et lui faire un mauvais procès?

    Dans la note no4 en bas de la page, nous pouvons lire:
    « Significative est la phrase avec laquelle commence la lettre rédigée par les avocats belges
    Un dialogue divin contenant de nombreux messages destinés à promouvoir la réunification de Eglises chrétiennes SOUS L’AUTORITE DU PAPE ET LA FONDATRICE DE LA FONDATION, autrement dit la mystique.
    Nulle part nous n’avons vu cette déclaration du Pape . Benoît XVI qui lui a donné la Notification de 1985 et celle de la CDF du Cardinal Levada, mettent en cause ses écrits et ne conseillent pas aux catholiques de suivre ses enseignements.
    Que penserait la CDF et Benoît XVI, si il lisait cette déclaration?

    « Veille à tes pensées, elles éclairent, comme elles obscurcissent le monde.

    Tout incendie commence par une étincelle
    Celui qui brûle
    Comme celui qui irradie
    Celui qui nous éveille
    Comme celui qui détruit.

    Texte du Père Séraphin ( Jean Yves Leloup)

    Prions pour Maria.

  6. Merci mon Père de donner la possibilité de réagir à cette condamnation et merci à Maria Laura Pio de nous informer sur les agissements de Me Ryden et les conséquences qu’elles engendrent. Le site de Maria, est le seul qui nous informe « dans la Vérité « .

    Plusieurs points dans cet article interpellent une certaine réflexion:

    1/Me Ryden demande la suppression de certains articles et demande à Maria de se soumettre à sa volonté. ( liberté et pardon!)
    Homélie spirituelle de Saint Macaire:
    « Lorsque quelqu’un s’approche du Seigneur il faut d’abord qu’il se fasse violence pour accomplir le BIEN, même si son coeur ne le veut pas, attendant toujours sa miséricorde avec une Foi inébranlable. »

    2/Le terme grec « Apodo kimaso » signifiant « désapprouvé » a jeté une grande confusion parmi les traducteurs et au final a été traduit par « rejetée ».
    Maria a été la victime de cette traduction comme plusieurs autres personnes qui ont utilisé « excommuniée  » et par conséquent , tous devraient être condamnés! D’ailleurs , elle a rectifiée ce terme dans son site, donc elle n’est pas condamnable! ( la vérité et le pardon!)

    3/Pour condamner en justice, Me Ryden a besoin de fonds et fait appel aux fidèles de la VVD .( communion de la communauté, esclave de l’argent avec son approbation financière)

    4/Me Ryden est glorifiée comme un DIEU , je cite le texte: « un de ses disciples(?) a affirmé que Vassula est un des plus grands prophètes de Dieu, comparable avec les prophètes de l’Ancien Testament ». Ceci n’engage que celui qui fait cette déclaration!

    Sur ces déclarations Me Ryden aurait dû recevoir une notification qui la promulguait au statut de « prophète »reconnu par le Vatican.C’est tout le contraire, car celle-ci a reçu de nombreuses notifications du Vatican, que semble ignorer ou vouloir transformer à sa façon son site de défense.
    les diverses notifications du Vatican ( 1995 et 2007):
    « De plus, Me Ryden en participant habituellement aux sacrements de l’église catholique tout en étant grecque -orthodoxe, suscite un grand étonnement en différents milieux de l’église catholique et semble se situer au-dessus de toute juridiction ecclésiastique et de toute règle canonique; elle crée de fait un désordre oecuménique qui irrite nombre d’autorités, ministres et fidèles de son église, en se mettant en dehors de la discipline ecclésiastique de celle-ci ».

    Le Patriarcat de Constantinople a publié un décret daté eu 16 mars 2011 , qui « rejette » Me Ryden et ses enseignements.  » dans la confusion spirituelle dangereuse, qui ne connaît pas bien les questions sous-jacentes au risque de l’illusion( spirituelle) rejette de la Mère Eglise Vassili Pentaki Ryden….Par conséquent,nous appelons les promoteurs de ces innovations inacceptables et les partisans qui les soutiennent, qui désormais ne sont pas admis à la communion ecclésiale…. »
    Ceci est très clair! Suit la lettre de Monseigneur Roblès Ortéga du diocèse de Monterrey au Mexique ( janvier 2009) et « La mise en garde  » des évêques de la Province de Marseille ( 25 octobre 2011)

    Il n’y a que Dieu qui est parfait et omniscient. Il prévoit toutes les actions des hommes. Les hommes agissent librement et ils ont la possibilité de le vouloir autrement. L’omniscience divine est incompatible avec la liberté humaine. La liberté implique la possibilité de choisir entre le bien et le mal, donc celle de grandir en perfection ou de défaillir et de pécher.Elle caractérise les actes proprement humains. Elle devient source de louange ou de blâme, de mérite ou de démérite.
    Nous avons été crées à l’image et à la ressemblance de Dieu, capables de connaître la vérité et d’ordonner nos vies librement vers le BIEN (2 Co 3,17) Comment pourrons- nous trouver cette liberté, nous qui sommes esclaves du monde, les esclaves de l’argent ,les esclaves du désir de la chair?

    Jésus disait à ces Juifs qui maintenant croyaient en lui Saint Jean 8, 31-42
    La vérité vous rendra libre. La vérité nous conduit à l’authentique liberté.
    « S’il existe un droit à être respecté dans son propre itinéraire de recherche de la vérité, il existe encore antérieurement l’obligation grave pour tous, de rechercher la vérité et une fois qu’elle est connue, d’y adhérer. » (Veritas Splendor n° 34)

    Prions pour avec la prière du coeur, la prière de Jésus:

    « Seigneur Jésus Christ , Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur » disent inlassablement les moines du Mont Athos.

Les commentaires sont fermés.