Mystiques et discernement

Contenu de cette page : 1. Révélations, messages, apparitions — 2. Le statut de la prophétie — 3. Exemples passés de supercheries — 4. Rester lucides — 5. Des lieux où l’Église s’est déjà prononcée négativement — 6. Le cas difficile de Medjugorje

1. Révélations, messages, apparitions

– NORMES POUR LE DISCERNEMENT DES APPARITIONS ET RÉVÉLATIONS PRÉSUMÉES Texte de 1978 rendu public par la Congrégation pour la doctrine de la foi en 2012

– À quelles conditions notre dévotion mariale est-elle authentiquement catholique ? Synthèse des critères donnés par le Magistère, par le P. Auzenet

– Principes catholiques du discernement doctrinal (Père Jean-Marc Bot)

Révélations, messages, apparitions, faut-il y croire ? (P. Bandelier)

Enquête sur les apparitions (Joachim Bouflet)

Les révélations privées, un problème pastoral (Dom Guy-Marie Oury +)

Révélations privées, rappel de doctrine traditionnelle (Dom Guy-Marie Oury +)

Le statut des apparitions mariales et révélations privées (D. Auzenet)

2. Le statut de la prophétie

Le problème de la prophétie chrétienne, une interview du Cardinal Ratzinger en 1999.

Cinq critères pour le discernement de la prophétie, par Allan Panozza, bulletin des Services Internationaux du Renouveau Charismatique (ICCRS), janv-fev. 2006.

Saint Jean de la Croix parle de la démangeaison de vouloir connaître l’avenir par des voies surnaturelles…

Saint Cyrille de Jérusalem : ce qui n’est pas lu dans l’Église, ne le lis pas en particulier

– P. Benedict Groeschel, Une douce petite voix, guide pratique sur les révélations privées. Éd. des Béatitudes, 2003. Capucin, prêtre et psychologue, B. Groeschel est co-fondateur des franciscains du Bronx à New York. Je recommande ce livre où l’auteur se réfère à l’expérience des grands saints qui ont reçu des grâces de révélations privées. Un extrait : La belle légende… « Étais-tu resté là que je me serais enfui ». Voilà ce que la Vision dit.

La locution directe, l’écriture automatique : ne pas confondre avec l’inspiration divine de l’Écriture. Une réflexion du P. Auzenet pour démasquer cette confusion soigneusement entretenue dans les publications apparitionnistes.

La perception du surnaturel. Dr Patrick Theillier, ancien président du Bureau Médical de Lourdes.

Qu’est-ce que le millénarisme? P. Jean-Marc Bot

3. Exemples passés de supercheries

– Un exemple donné par Saint François de Sales. Comment Satan peut illusionner les âmes.

– L’affaire Diana Vaughan, rapportée par Mgr Guy Gaucher

– La religieuse Madeleine de la Croix au XVI° s. Le diable peut-il aussi faire des miracles ? Un exemple donné par Manfred Hauke.

4. Rester lucides

Manduria. Analuse d’un théologien

Françoise. Notification de Mgr de Monléon, évêque de Meaux.

Vassula. Analyse du P. Dermine, et lien vers un site critique sur les messages de « la vraie vie en Dieu » (long à télécharger). Rejet par l’Église Orthodoxe …     Voir aussi ce site essentiel

Axelle. Analyse de son volume 2 « Il est plus que temps d’aimer »

Vallet. Le texte de la notification des évêques de Nantes et d’Angers (2010)…  Marie-Pierre Lorre, la « messagère » poursuivie pour recel et abus de confiance (Presse-Océan du 6 juin 2012) page 1, page 2

La Salette. À propos des secrets de la Salette.

Don Gobbi. De fausses prophéties?

Avez-vous lu le petit livre ? Billet d’humeur du P. Auzenet.

« Et l’ange la quitta ». Billet d’humeur du P. Auzenet.

Marthe Robin a-t-elle prophétisé sur la France ? par B. Peyrous (revue l’Alouette)

Côte d’Ivoire : les évêques mettent en garde contre des SMS provenant de la Vierge Marie

5. Des lieux où l’Église s’est déjà prononcée négativement

> On peut rappeler, pour commencer, les apparitions reconnues par l’Église : La Salette (1848), Lourdes (1858), Pontmain (1871), Fatima (1917), Beauraing (1932), Banneux (1933)

> Reconnaissances récentes – Akita, Japon, (1973-1981), reconn. 1984- Kibeho, Rwanda (1981), reconn. 2001- Betania, Venezuela (1940-1990), reconn. 1987- Amsterdam (1945-1959), reconn. 2002- N-D du Laus (1664) reconn. 2008

> Cas en suspens L’Escorial (Espagne) : les apparitions ne sont pas reconnues, mais deux associations canoniques ont été érigées par l’archevêque de Madrid (1993 & 1994), et il a autorisé en 2012 la construction d’une chapelle; il n’a pas abrogé la note négative de son prédécesseur (1985).- L’Ile-Bouchard (1947) : apparitions non reconnues, mais pèlerinages et culte public à l’église paroissiale autorisés (2001).- Pellevoisin (1876) : non reconnues, mais culte autorisé dès 1877; en 1983, la guérison de la voyante (+ 1929) est reconnue miraculeuse.- Rue du Bac (1830) : apparitions non reconnues, mais autorisation de diffuser la médaille.

> Voici une liste succinte des lieux, révélations, ou apparitions, qui ont fait l’objet d’un jugement négatif de l’évêque du lieu. Les dates sont celles des actes épiscopaux.

Garabandal (Espagne), 1962

San Damiano (Italie), 1968

Kérizinen (F 29), 1973

Dozulé (F 14), 1985

– Manduria (Italie), 1997   voir ci-dessus

Naju (Corée), 2009 voyante excommuniée en 2008

– Cénacles de prière de Vallet (F 44), 2010     voir ci-dessus

– Françoise et les Messagers de la Tendresse de Dieu (2005)    voir ci-dessus

6. Le cas difficile de Medjugorje

> Une paroisse 1981. Medjugorje (le nom est d’origine slave et signifie une région entre deux monts) forme une paroisse Catholique Romaine dans laquelle vivent environ 5000 habitants (en 2005). La pastorale de Medjugorje est confiée aux prêtres de la Province franciscaine d’Herzégovine de l’Assomption de Marie. En 1981, lorsque les apparitions (présumées) ont commencé, la vie de la paroisse a changé : hormis les six voyants, la Vierge a choisi toute la paroisse et les pèlerins pour être ses témoins et ses collaborateurs. C’est particulièrement manifeste dans le message où elle dit : « J’ai choisi spécialement cette paroisse car je voudrais la guider. » (1er mars 1984)Grâce aux apparitions de la Vierge, Medjugorje – une paroisse rurale ordinaire – est devenue lieu de rassemblement d’une multitude de pèlerins du monde entier, comparable à Lourdes et à Fatima. D’innombrables témoignages de pèlerins disent que c’est précisément en ce lieu qu’ils ont trouvé la foi et la paix. Le message de Medjugorje est un message de paix, de réconciliation, déployé pendant plusieurs décennies.

 

> Reconnaissance comme sanctuaire 1991-93. A la session régulière de la Conférence Episcopale Yougoslave à Zadar, les 9-11 Avril 1991, la déclaration suivante a été adoptée. Depuis le départ, les évêques suivent le événements de Medjugorje à travers l’évêque diocésain, la Commission Episcopale et la Commission de la Conférence Episcopale Yougoslave pour Medjugorje. Sur le fondement des recherches effectuées jusqu’à présent, on ne peut affirmer le caractère surnaturel de ces apparitions ou révélations. Mais les rassemblements nombreux de fidèles de divers endroits qui viennent à Medjugorje poussés par des motivations religieuses et autres, exigent l’attention et le soin pastoral en premier lieu de l’évêque diocésain et aussi ceux d’autres évêques avec lui pour qu’à Medjugorje, et en lien avec lui, une saine dévotion envers la Vierge soit promue, en accord avec l’enseignement de l’Eglise.Dans ce but, les évêques donneront des directives liturgico-pastorales spéciales et convenables. Aussi à travers leurs commissions, ils continueront à observer la totalité des événements de Medjugorje.

En 1993, il y a eu cette déclaration :« Après 3 ans de recherches poursuivies par la commission appropriée, nous les évêques, avons accepté Medjugorje comme lieu de prière, comme sanctuaire. Cela signifie que nous n’avons rien contre le fait que quelqu’un vénère la Mère de Dieu d’une façon qui est également en accord avec les enseignements et la foi de l’Eglise. C’est pourquoi nous remettons cette étude à plus tard. L’Eglise ne se précipite pas. »Son Eminence, Cardinal Dr. Franjo KUHARIĆ,archevêque de Zagreb. (Glas Koncila, 15 août 1993)

 

> On ne peut ignorer que les deux évêques successifs de Mostar (l’évêché dont dépend Medjugorje) ont pris une position absolument négative. Voici les éléments.

* 1990. Mgr Zanic, évêque de Mostar : « LA VÉRITÉ SUR MEDJUGORJE « 

* 2003. Le texte de Mgr Brincard : Ce que dit l’Église au sujet des faits de Medjugorje.

* 2004. Mgr Peric, évêque actuel de Mostar, texte d’une conférence faite à Dublin : « Medjugorje, secrets, messages, vocations, prières, confessions, commissions ».

* 2006. Mgr Peric, Fête du Corps et du sang du Seigneur, à Medjugorje, extrait de son homélie.

* 2006. Mgr Peric parle de sa rencontre avec Benoît XVI lors de sa visite ad limina en février 2006 (en anglais).

* 2007, un texte signé de la main de Mgr Peric, où il fait à nouveau le point, en reprenant le tout depuis les débuts, et en soulignnt les incohérences.

* 2008. Le P. Tomislav Vlasic (l’un des premiers promoteurs de Medjugorje, ex-directeur spirituel des voyants) suspendu de son ministère sacerdotal pour « diffusion d’une doctrine douteuse, manipulation des consciences, mysticisme suspect, désobéissance à des ordres émis de façon légitime »…

* 2010. L’acte d’accusation de l’évêque exorciste Mgr Gemma (voir aussi le forum qui suit) : « Les apparitions de Notre-Dame ? Tous est faux : les voyants mentent sous l’inspiration de Satan pour s’enrichir sur le plan économique »

* 2010. Après le passage de Mgr Schönborn fin 2009 à Medjugorje, et la lettre d’excuses qu’il a écrit ensuite à Mgr Peric, le Cardinal Saraiva exprime son scepticisme à l’égard de Medjugorje (le Cardinal portugais José Saraiva Martins fut un collaborateur proche et fidèle d’abord du Vénérable Jean Paul II, et plus tard du pape Benoît XVI ; le Recteur de l’Université « Urbania », très apprécié par Paul VI ; un théologien, ancien Préfet de la Congrégation pour les Causes des Saints et grand expert de l’apparition mariale, officiellement reconnue par l’Eglise, de Fatima).

* 2010. Une commission d’enquête internationale sur Medjugorje a été constituée, sous la présidence du cardinal Camillo Ruini, auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi

* 2010. Manfred Hauke : ne laissez pas les adeptes tomber dans le vide

* On peut télécharger ici le rapport détaillé que Jean-Louis Martin adressa en 1985 à l’Evêché de Mostar, après avoir passé 9 mois durant à Medjugorje, dans l’entourage des « voyants » et des Franciscains. Son « test » sur Vicka, le 14 janvier 1985, a été le point d’orgue de son enquête sur le terrain. La vidéo est consultable sur l’excellent blog de Marco Corvaglia (Medjugorje senza maschera). C’est le travail d’un homme qui a eu le courage de revenir sur son opinion première – favorable aux apparitions de Medjugorje – parce qu’il mettait la vérité au-dessus de tout. Parce que les mensonges sur la Vierge, lorsqu’ils sont avérés, sont particulièrement détestables.

S’ « il est établi que les faits ne sont pas d’origine surnaturelle », comme l’affirme l’évêque du lieu, alors il s’agit bien de la plus grande supercherie religieuse du XX° siècle. Je ne dis pas que les voyants, les Franciscains et les charismatiques qui les encadrent à Medjugorje et ceux qui les soutiennent dans le monde entier soient tous de mauvaise foi. Mais ils sont au moins dans une illusion de nature religieuse » (Yves Chiron, Présent, samedi 24 juin 2006).

* La question des tests scientifiques sur les voyants de Mejugorje

« Malgré tous les efforts déployés, ces examens restent sommaires quant à leur portée. Le plus important a été l’EEG : avec ses 8 électrodes en contact avec le cuir chevelu, pour explorer les quelques 50 milliards de neurones qui travaillent dans le cerveau, on peut en comparer la précision – très grossièrement – a celle de quelques avions qui, survolant Paris à une aItitude de 10.000 mètres, rendraient compte des activités de la ville et de ses habitants. »

Bosnie-Herzégovine : Dans le diocèse de Mostar, la rébellion de quelques franciscains « confine au schisme » Rencontre avec Mgr Ratko Peric, évêque de Mostar, en Herzégovine (15 août 2011)

VOUS TROUVEREZ DE TRÈS NOMBREUSES RESSOURCES CRITIQUES OBJECTIVES SUR LE SITE SUIVANT :

Medjugorje sans masque,    http://www.marcocorvaglia.com/medjugorje-fr/

> Nous sommes donc en attente actuellement. C’est la première fois dans l’histoire qu’une commission instituée par le Saint-Siège enquête sur une apparition. Il s’agit d’une commission consultative, qui proposera son avis et le transmettra à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. C’est elle qui décidera ou non de publier un communiqué, s’il faut ou non impliquer le pape. Le processus est donc toujours en cours.

> 23 octobre 2013 : Mgr Müller, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, rappelle la position de l’Église sur Medjugorje, dans une lettre envoyée aux évêques américains.

> 8 septembre 2014 : Les bonnes affaires du sanctuaire de Medjugorje

> Nov. 2016 : un extrait du livre A Medjugorje avec Marie. Les secrets que la Sainte Vierge m’a confiés. Vicka avec Don Michele Barone. Où Vicka raconte son voyage au Paradis, au Purgatoire et en Enfer… On voudra bien lire en vis-à-vis des réflexions du pape émérite Benoît XVI dans son livre Derniers entretiens.

> 11 février 2017  Le Pape François nomme un envoyé spécial à Medjugorje

> 2 mars 2017. Mgr Peric, évêque de Mostar, publie un article « Les apparitions des sept premiers jours à Medjugorje »

Laisser un commentaire