La prière de bénédiction

« Appelez sur les autres la bénédiction puisque, par vocation,

vous devez recevoir en héritage les bénédictions de Dieu »                      1 P 3, 9

On pense que primitivement la bénédiction avait la signification d’une force de salut : pardon, santé, vie, paix, joie, guérison et libération. Ainsi bénir quelqu’un, c’était le doter d’une force de salut. C’est dans ce sens qu’il faudrait comprendre la bénédiction qu’un père mourant accorde à ses enfants. Par l’imposition des mains et une parole irrévocable, le père leur transmet toutes les forces vitales dont il est porteur. Il en est de même de la bénédiction accordée à la jeune épouse qui quitte la maison familiale pour fonder un foyer. En d’autres circonstances, la bénédiction que des êtres humains se transmettent entre eux correspond à une simple salutation, à l’hommage que l’on rend au roi ou à la gratitude envers un bienfaiteur.

Le Seigneur est la source de toute bénédiction car il est à l’origine de toute vie. Dans le premier récit de création, Dieu bénit l’homme et la femme pour qu’ils soient féconds et se multiplient. La bénédiction est une force divine liée à la transmission et à l’épanouissement de la vie. La bénédiction est le premier cadeau de Dieu le Père au premier couple : « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu Il le créa, homme et femme Il les créa. Dieu les bénit » (Gn 1, 27-28) Les débuts de l’histoire du salut sont marqués par la bénédiction accordée à Abraham qui deviendra un grand peuple. Dieu fera même d’Abraham une bénédiction par qui toutes les familles de la terre bénéficieront des bienfaits de Dieu. La bénédiction a réussi car, au moment où la théologique produit ses premières œuvres écrites, au temps de David, Israël est devenu une nation qui se développe parmi les autres. Ainsi toute l’histoire du salut consiste dans le déploiement de la bénédiction accordée à Abraham. Dieu dit encore à propos des bénédictions : « et toutes les bénédictions que voici arriveront sur toi et t’atteindront parce que tu auras écouté la voix du Seigneur, ton Dieu » (Dt 28, 2-14)

La bénédiction de Dieu s’adresse toujours à des êtres humains et a pour objectif d’assurer leur bonheur. Les signes de la bénédiction sont une longue vie, la fécondité, la paix et la prospérité. Elle rend fécondes les œuvres que les êtres humains accomplissent de leurs mains. Quand on s’exclame devant une personne qu’elle est bénie, on reconnaît sa réussite et son bonheur comme le résultat d’une action merveilleuse de Dieu. « Tu es bénie entre toutes les femmes » affirme l’ange Gabriel à la Vierge Marie.

Même si les êtres humains ne peuvent rien souhaiter à Dieu ni le bénir comme ils le font entre eux, il n’en demeure pas moins que l’on trouve dans la Bible des prières où Dieu est béni. Que faut-il comprendre de ces prières de bénédiction? Bénir Dieu, c’est le louer et lui rendre grâce pour les merveilles de la création qui sont le reflet de sa beauté et de sa majesté, et pour ses interventions dans l’histoire qui sont l’expression de sa bonté et de sa puissance salvifique. En bénissant Dieu, on reconnaît ainsi ses bienfaits.

On retrouve les mêmes significations dans le Nouveau Testament. Élisabeth bénit Marie qui a su accueillir en toute confiance le projet de Dieu sur elle. Syméon bénit Dieu parce qu’il a vu son salut avant la fin de ses purs. Jésus bénit son Père pour les pauvres et les humbles qui ont accueilli la Bonne Nouvelle. Il bénit ses apôtres, au moment de se séparer d’eux, et leur transmet le pouvoir qui les rendra capables de poursuivre sa mission. Paul bénit et rend grâce à Dieu pour les Thessaloniciens qui sont venus à la foi à la suite de leur accueil de la parole de l’Évangile. Il reconnaît également que Dieu, dans le don de son Fils, a béni l’humanité en lui accordant de renaître à la vie nouvelle des enfants de Dieu.

Nous ne devons pas oublier que les nombreux rites de bénédiction que nous connaissons, telle la bénédiction des objets de piété, s’adressent d’abord au Seigneur. L’objet de piété est toujours le signe qui rappelle l’action du Seigneur dans notre vie.

Yves Guillemette, prêtre, www.interbible.org

Par la bénédiction tout alors s’intériorise, s’universalise, mais aussi tout se simplifie ce que Jésus résume par « tout ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, pareillement vous aussi faites-le pour eux ; car c’est cela la Loi et les prophètes » (Mt 7, 12)

Vous pouvez demander à Dieu de vous bénir, vous et les vôtres ; de bénir un événement de votre histoire ; de vous bénir face à vos peurs, vos culpabilités, vos découragements…

Vous pouvez vous-mêmes bénir vos familles (descendants et ascendants), vos responsables et collègues, vos amis…

… et même vos ennemis ! :

« Bénissez ceux qui vous persécutent ; souhaitez-leur du bien, et non pas du mal »                          Rm 12, 14

Soyez des bénédictions de Dieu pour vos frères

Texte transmis par le P. Denis Broussat de Perpignan

One thought on “La prière de bénédiction”

  1. bien voulaoir prier pour ma famille et moi! que je piuisse avoir le marie que DIEU à réservé poir moi c’est mon souhait merci et que DIEU vous bénisse!

Les commentaires sont fermés.