Yoga et christianisme sont incompatibles

Le Père James Manjackal M.S.F.S (Père Missionnaire de Saint François de Sales) est un prêtre catholique connu, qui fait le tour du monde en faisant des prédications, en animant des « retraites », en dirigeant des Écoles d’Évangélisation et en initiant des missions parmi les musulmans du Golfe Arabique.

En 1989, il a fondé le « Charis Bahvan », un centre renommé de retraites au Kerala, et en étant son directeur et son supérieur durant 6 ans. Étant indien, de l’état du Kerala, c’est un grand connaisseur des courants spirituels nés en Orient, en particulier, le Yoga, le New Age, le Reiki, etc… et il vient de donner l’alerte dans une conférence :
« Le Yoga et le christianisme sont incompatibles ».
Du fait de son intérêt, Religión en Libertad reproduit la conférence dans son intégralité (ndt les mots en gras et les titres de chapitres ont été rajoutés au texte original).

Indien et prêtre catholique
————-
Comme chrétien et catholique né au sein d’une famille catholique traditionnelle au Kérala en Inde, mais ayant vécu parmi les hindous, et maintenant comme religieux, prêtre catholique et prédicateur charismatique dans 60 pays sur les 5 continents, je pense que j’ai quelque chose à dire sur les effets pernicieux qu’a le yoga dans la vie et dans la spiritualité chrétienne.
Je sais qu’il y a un intérêt croissant pour le yoga dans le monde entier, même chez les chrétiens et que cet intérêt s’étend à d’autres pratiques ésotériques et au New Age comme le Reiki, la réincarnation, l’acupression, l’acupuncture, la thérapie pranique ou pranothérapie, la réflexiologie, etc. des méthodes à propos desquelles le Vatican a prévenu et informé dans son document « Jésus Christ, le Porteur d’Eau de Vie ».
(ndt voir le texte original en français ici)

Confusion sur le Yoga
—————-
Pour certains le Yoga est un moyen de relaxation de soulagement de la tension, pour d’autres c’est un exercice qui promeut la santé et la remise en forme, et pour une minorité c’est un moyen de guérir des maladies. Dans l’esprit du catholique moyen qu’il soit laïc ou clerc, il y a beaucoup de confusion car le Yoga comme il est promu chez les catholiques n’est pas exclusivement ni une discipline en relation avec la santé, ni une discipline spirituelle, mais parfois c’est une chose et parfois une autre, et fréquemment un mélange des deux.

Mais le fait est que le Yoga est principalement une discipline spirituelle et je sais même qu’il y a des prêtres et des soeurs dans des séminaires et des noviciats qui conseillent le Yoga comme une aide à la méditation et pour la prière (ndt: je pourrais me tromper mais je ne crois pas que cela soit dans les séminaires ou noviciats les plus traditionnels!).

Il est triste qu’aujourd’hui, beaucoup de catholiques soient en train de perdre confiance dans les grandes pratiques spirituelles et mystiques pour la prière et la discipline qu’ils ont reçues de grands saints comme Ignace de Loyola, François d’Assise, François de Sales, Sainte Thérèse d’Avila, etc… et que désormais, ils suivent des spiritualités et mystiques orientales qui proviennent de l’Hindouisme et du Bouddhisme (ndt: au risque d’en faire tressaillir certains qui se sont pâmés devant le mysticisme du prieur « Des hommes et des dieux », on s’est trouvé devant un phénomène du même genre, même si là, la spiritualité venait de moins loin…Ces tentatives de se tourner vers autre chose ne seraient-elles pas une perte de foi, tout simplement, une recherche inconsciente d’autre chose pour compenser, une dispersion vers autre chose, au lieu de s’acharner dans la même direction et de persévérer?).

À ce sujet, un chrétien sincère devrait s’informer de la compatibilité du Yoga avec la spiritualité chrétienne, et de la convenance d’incorporer ses techniques dans la prière et la méditation chrétiennes.

Le Yoga est une union avec une divinité impersonnelle
—————
Qu’est-ce-que le Yoga?
Le mot Yoga signifie « Union », l’objectif du Yoga estd’unir le moi transitoire (temporel) « Jiva » avec le (moi éternel) infini « Brahman », le concept hindou de Dieu. Ce Dieu n’est pas un Dieu personnel, mais c’est une substance impersonnelle spirituelle qu est avec la nature et le cosmos.
« Brahman est une substance impersonnelle et divine qui « imprègne, entoure et est sous-jacent en tout ». Le Yoga a ses racines dans les Upanishads (ndt enseignements hindouistes religieux et philosophiques) hindous antérieurs à l’an 1000 avant JC et il y est dit au sujet du Yoga qu’il « unit la lumière qui est en toi à celle de Brahman ». « Ce qui est absolu est dans la même entité » disent les Upanishads Chandogya. « Tat tuam asi » ou « ceci est toi ». Le divin habite à l’intérieur de chacun à travers Sa représentation microcosmique, – le moi individuel, appelé Jiva.
Dans le Bhagavad Gita, le Seigneur Krishna décrit le Jiva comme « ma propre partie éternelle » et affirme que « la joie du Yoga arrive au Yogi qui est un avec Brahman ».

Les huit voies du Yoga
——————-
En 150 avant JC le yogi Patanjali, a expliqué les huit voies qui guident les pratiques du Yoga depuis l’ignorance jusqu’à la lumière. Les huit voies sont comme une échelle:
– autocontrôle (yama)
– pratique religieuse (niyama)
– postures (asana)
– exercices de respiration (pranayama)
– contrôle des sens (pratyahara)
– concentration (dharana)
– contemplation profonde (dhyana)
– illumination (samadhi).
Là il est intéressant d’observer que les postures et les exercices de respiration, qui sont fréquemment considérés en Occident comme le Yoga dans sa totalité sont les étapes 3 et 4 vers l’union avec Brahman.

Le Yoga est une discipline spirituelle
—————-
Le Yoga n’est pas seulement un système élaboré de postures et d’exercices physiques, c’est une discipline spirituelle qui prône de porter l’âme au samadhi, à l’union totale avec le divin. Le samadhi est l’état dans lequel ce qui est la nature et ce qui est divin se transforme en un, l’homme et Dieu arrivent à « un » sans aucune différence (Brad Scott: Exercice ou pratique religieuse? Watchman Expositor Vol. 18, No. 2, 2001).

Quand on te cite la Bible selon une clef panthéiste
——————–
Cette analyse du Yoga est radicalement contraire au Christianisme, où il y a clairement une distinction entre Créateur et créature, entre Dieu et l’homme.Dans le Christianisme, Dieu est « l’Autre » et jamais « le même ». Il est triste que quelques promoteurs du Yoga, Reiki ou autres disciplines ou méditationsdénaturent des citations de la Bible en les citant isolées pour corroborer leurs arguments comme : « Voues êtes temple de Dieu », « l’eau vive coule ne toi », « vous serez en Moi et Moi je serai en vous », « je ne suis plus celui qui vit, c’est le Christ qui vit en moi », etc., sans comprendre le contexte ni la signification de ces phrases de la Bible. Il y a des gens qui font des portraits de Jésus y compris représenté comme un Yogui comme nous pouvons le voir actuellement dans sur des images de Jésus dans des couvents, des chapelles et des presbytères. Jésus est représenté dans des postures de méditation de Yogui !
Dire que Jésus est un Yogui c’est refuser sa Divinité, sa perfection intrinsèque et insinué qu’il est d’une nature imparfaite sujete à l’ignorance et à l’illusion (Maya), et qu’il a eu besoin d’être libéré de sa condition humaine au moyen de la pratique et la discipline du Yoga (ndt après Jésus Ché, l’on est passé à Jésus Yogui…C’est désespérant et pourtant vrai !)

Le Yoga est panthéiste
—————–
Le yoga est incompatible avec la spiritualité chrétienne parce qu’il est panthéiste
(c’est-à-dire que « Dieu est tout et tout est Dieu ») et il soutient qu’il existe une réalité unique et que tout le reste est illusion ou Maya. S’il n’existe qu’une réalité et que tout le reste est illusoire, il ne peut y avoir aucune relation d’amour. Le Centre de la Foi Chrétienne est la foi dans la Très Sainte Trinité : Père, Fils et Saint Esprit, trois personnes en un seul Dieu, le modèle parfait de la relation amoureuse. Le Christianisme est tout entier sur des relations entre Dieu et entre les hommes. Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, avec tout ton cœur, avec toute ton âme, avec tout ton esprit. C’est le principal et le premier commandement. Le second est semblable à celui-ci : tu aimeras ton prochain comme toi-même (Mt 22: 37-39).

Il n’y a pas de distinction entre le bien et le mal
——————–
Dans l’Hindouisme, le bien et le mal, de même que la douleur et le plaisir sont illusoires (Maya) .Vivekananda, l’icône la plus respectée de l’Hindouisme moderne disait: « le bien et le mal sont un et la même chose » (Vivekananda. “The yogas and other Works”, publié par Ramakrishna Vivekananda Centre New York, 1953). Dans le Christianisme, la question controversée du péché comme la Sainteté de Dieu est inséparable de notre foi, parce que le péché est la raison pour laquelle nous avons besoin d’un Sauveur. L’Incarnation, la Vie, la Passion, la Mort et la Résurrection de Jésus sont pour nous des moyens de Salut, c’est à dire pour nous libérer du péché et de ses conséquences. Nous ne pouvons pas ignorer cette différence fondamentale à l’heure de d’absorber dans la Spiritualité Chrétienne le Yoga et autres techniques de méditation orientales.

Une pratique païenne
——————-
Dans le meilleur des cas le Yoga est une pratique païenne et dans le pire une pratique occulte. C’est la religión de l’antichrist (l’homme qui se fait Dieu) etpour la première fois dans l’histoire il est pratiqué de façon frénétique dans le monde occidental et en Amérique. Il est ridicule que des maîtres de Yoga portent même une croix ou un quelconque symbole chrétien, ils trompent les gens en disant que le Yoga n’a rien à voir avec l’Hindouisme et quand ils affirment que ce n’est qu’une question d’accepter d’autres cultures. D’autres ont tenté de masquer le Yoga avec des appellations chrétiennes en le nommant « Yoga Chrétien ». La question n’est pas d’accepter la culture d’un autre peuple, elle est d’accepter une autre religion qui n’est pascompatibble avec notre religion et des concepts religieux (ndt la déclaration du Père James peut surprendre par sa véhémence, parce que nous sommes de pauvres occidentaux, béotiens de premier classe par rapport à lui. Son éclairage d’Indien catholique nous est d’autant plus précieux).

Etendu à l’Occident
——————
Il est regrettable que le Yoga se soit étendu si frénétiquement, depuis les jardins d’enfants jusqu’à toutes sortes d’institutions , de médecine, de pyschologie, etc, s’appelant science alors que cela n’en est absolument pas une, et qu’il se vende sous l’étiquette de « thérapie de la relaxation », « auto-hypnose », visualisation créative, « centering », etc.
Le Hatha Yoga est largement répandu en Europe et en Amérique comme méthode de relaxation et comme exercice non épuisant, c’est l’un des six systèmes reconnus de l’Hindouisme orthodoxe, il est à son origine religieux et mystique, et la forme la plus dangereuse du Yoga (Dave Hunt, “the seduction of Christianity” page 110). Rappelez vous les paroles de Saint Paul : « Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière » (II Cor 11-14). Il est certain que beaucoup de gens ont été soignés au moyen du Yoga et autres formes orientales de méditation. C’est là que les chrétiens devraient se poser à eux-mêmes la question de savoir s’ils ont besoin d’un traitement et de bienfaits matériels, ou de leur Dieu, Jésus Christ en qui ils croient, et qui est la source de tous les traitements et de la bonne santé.

Le désir d’être Dieu
——————–
Le désir d’arriver à être Dieu est le premier et le second péché dans l’histoire de la création, selon ce qui est écrit chronologiquement dans la Bible: « Tu disais dans ton cœur ; Je monterai aux cieux, je placerai mon trône du dessus des étoiles de Dieu. Je monterai dans les hauteurs des nuages, je serai l’égal du Très Haut (Ésaïe 14: 13-14). Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point, mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal (Genèse 3 :4-5).
La philosophie et la pratique du Yoga sont basées sur la croyance de ce que l’homme et Dieu sont un. On apprend à mettre l’accent sur un « même » au lieu de le mettre sur l’Unique et le Vrai Dieu. On encourage ceux qui participent à rechercher des réponses aux problèmes et aux questions de la vie, dans leur esprit et dans leur conscience, au lieu de chercher des solutions dans la Parole de Dieu à travers l’Esprit Saint comme c’est le cas dans le Christianisme. On laisse les personnes, sans aucun doute, exposées à la tromperie de l’ennemi de Dieu qui cherche des victimes qu’il peut arracher à Dieu et à l’Église (1 Pierre 5 -8 « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera »).

Une Europe qui a honte d’elle-même
————–
Ces dernières huit années, j’ai prêché la parole de Dieu, principalement dans les pays européens qui en leur temps furent le berceau du christianisme, et d’où partirent des évangélisateurs et des missionnaires, des martyrs et des saints. Pouvons-nous appeler aujourd’hui l’Europe, chrétienne? N’est-il pas certain que l’Europe a effacé de sa vie toutes ses valeurs et concepts chrétiens? Pourquoi l’Europe a-t-elle honte de reconnaître ses racines chrétiennes? Où sont les valeurs morales et l’éthique qui, il y a des siècles, étaient pratiquées en Europe et qui furent portées à d’autres civilisations et culture à travers la proclamation courageuse de l’Évangile du Christ ? À ses fruits vous reconnaîtrez l’arbre! Je crois que ces doutes et ces confusions, l’apostasie et l’infidélité, la froideur religieuse et l’indifférence sont arrivées en Europe à partir du moment où furent introduits en Occident la mystique et les méditations orientales, les pratiques ésotériques et celles du New Age.

Du yoga au démoniaque
———————–
Dans mes retraites charismatiques, la majorité des participants viennent avec différents problèmes moraux, spirituels, physiques et psychiques pour être libérés et soignés (ndt dans le sens général d’accompagnement bien évidemment et pas médical. D’ailleurs certains diront que s’ils ont été guéris c’est qu’ils n’étaient pas malades stricto sensu).
En Croatie, Bosnie, Allemagne, Autriche et Italie, j’ai eu des cas clairs d’individus possédés par le pouvoir de l’obscurité qui criaient : « Je suis Reiki, je suis le Seigneur Yoga ». Ils s’identifiaient eux-mêmes à ces concepts comme s’ils étaient des personnes alors que je dirigeais une prière de traitement pour eux. Par la suite j’ai du faire une prière de libération sur eux pour les libérer de la possession du malin.

Il n’y a rien de mal dans le Yoga?
——————
Il y a des personnes qui disent : « Il n’y a rien de mal dans la pratique de ces exercices, il suffit de ne pas croire en la philosophie qu’il y a derrière. Cependant les promoteurs du Yoga, Reiki, affirment clairement que la philosophie et la pratique sont inséparables.

Un chrétien ne peut pas accepter le Yoga
———————
C’est pour cela qu’un chrétien ne peut en aucun cas accepter la philosophie et la pratique du yoga puisquele Christianisme et le Yoga sont deux points de vue qui s’excluent mutuellement. Le Christianisme voit le péché comme le principal problème de l’homme, il le considère comme un échec au moment de s’adapter tant aux règles comme au caractère d’un Dieu moralement parfait. L’homme est éloigné de Dieu et a besoin de la réconciliation.

Le Christ est la solution pour l’homme
———————-
La solution est Jésus Christ, « l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». Par la mort de Jésus sur la croix, Dieu a réconcilié avec lui le monde. Maintenant il appelle les hommes à recevoir en liberté tous les fruits de leur salut seulement à travers la foi dans le Christ. À la différence du Yoga, le Christianisme voit la rédemption comme un cadeau gratuit qui ne être que reçu et jamais gagné ou atteint à travers l’effort propre ou avec des œuvres. Ce dont on a besoin aujourd’hui en Europe et dans beaucoup de lieu c’est la proclamation énergique du message du Christ qui vient de la Bible et qui est interprété par l’Église pour éviter des doutes et des confusions qui se répandent en Occident parmi beaucoup de chrétiens, et les porter sur le Chemin, la Vérité et la Vie : Jésus Christ. Il n’y a que la vérité qui peut nous rendre libres.

Père James Manjackal, Missionnaire de St François de Sales

 

Une réflexion au sujet de « Yoga et christianisme sont incompatibles »

  1. je suis abonnée au journal « La Vie ». Autrefois, il s’appelait « La Vie Catholique ». C’est tout dire. Il y a des choses fort intéressantes et riches mais aussi qui sont discutables…
    Que penser d’un article publié sur l’hebdomadaire n° 3476 du 12 au 18 avril, pages 70/71 qui parle du Yoga sous la rubrique « Bien-Vivre spiritualité »!!!!!! Il y a là une interview d’Isabelle Morin-Larby, Présidente de la Fédération Nationale des enseignants de yoga. « Le yoga renforce le désir de vie » Rien que ça!A aucun endroit, on ne parle des dangers du yoga, de l’ouverture des chakras, de la kundalini… Il est même dit que la pratique du yoga a dû s’adapter à l’homme occidental…. Je ne comprends pas qu’un tel article paraisse dans un journal dit catholique…. Vous ne pourriez pas exercer une sorte de « droit de réponse » en y opposant l’expérience du Père Verlinde et des divers témoignages, Dans cet article on parle bien du recentrage su soi , pas de Dieu….

Les commentaires sont fermés.